L’HOMME QUI PARLAIT À DES MILLIERS DE NEZ

Notre histoire est intimement liée à celle de notre fondateur, William Penhaligon. Un humble barbier des Cornouailles qui avait ses entrées à la cour royale anglaise et qui fut le barbier du Shah de Perse.

Nuage haut
Nuage bas
Main mécanique
Image de William

William H. Penhaligon naît un 27 janvier et passe les premières années de sa vie à Madron, dans la région de Penzance. Rêveur passionné, charmeur olfactif et barbier aux mains d’or, il élabore un grand projet qui allait lui assurer un considérable succès.

William Penhaligon et sa famille déménagent à Londres et s’installent chez un parent, Henry, sur Rochester Row à Westminster.

Ciseaux un Rasoir Ciseaux deux
Devanture Affiche

William Penhaligon ouvre sa première échoppe de barbier sur Jermyn Street et taille les mèches de bien des jeunes gens de Mayfair.

William volant
HammamB

La première fragrance créée par William, Hammam Bouquet, s’inspire des bains turcs où il est le barbier résident. Elle est exotique. Elle est sulfureuse. Et elle ne manque pas de faire jaser. Ses clients en réclament toujours plus. William, évidemment, ne peut que les satisfaire.

Walter Penhaligon, le fils et héritier de William Henry, poursuit la mission de ce dernier et se pique lui aussi d’émerveiller les élégant·e·s de la haute société avec de délicieuses potions.

Blenhiem

Tel père, tel fils : Walter Penhaligon est chargé de créer l’emblématique Blenheim Bouquet pour le neuvième duc de Marlborough.

À l’annonce du décès de William Penhaligon, la reine Alexandra décerne à Penhaligon’s sa première distinction royale.

William Jr. crée sa propre interprétation d’une Fougère classique, English Fern, exhalant des notes britanniques bucoliques.

Sir Percy Croft, un négociant de porto, a vent des prouesses parfumées de Walter Penhaligon et lui commande la création de Douro, une fragrance nommée d’après la région du Portugal où est fabriquée cette liqueur.

William volant
RW image 1 RW image 2

Quelle émotion ! Penhaligon’s reçoit sa deuxième distinction royale, décernée par Sa Majesté le Duc d’Édimbourg. La haute société commence à nous ouvrir ses portes, n’est-ce pas ?

Extract of Limes diffuse ses notes zestées dans toute la nation.

Panneau Hammam
Cadre Wellington

Notre boutique emblématique de Wellington Street ouvre ses portes. Les environs de Covent Garden sont baignés des délicieux parfums de Penhaligon’s. Les concoctions sont mises en flacon sur place, les huiles de bain créées dans les caves et les produits finis scellés de rubans noués autour d’un bouchon carré, jusqu’à ce que l’arrière-petite-fille de William ne détecte cette erreur. Elle présente à Penhaligon’s un flacon original de Hammam Bouquet surmonté du capuchon rond que nous connaissons aujourd’hui.

La collection Anthology de Penhaligon’s s’étoffe grâce à la redécouverte de recettes originales de notre fondateur. La collection Floral Waters débouche sur la création de Night Scented Stock. Une brume parfumée d’héliotrope séché : les giroflées révèlent leur parfum à la tombée de la nuit, mis en lumière par Penhaligon’s. Un arôme délicat à respirer à toute heure du jour et de la nuit.

Cadre Jubilee

Notre boutique emblématique de Wellington Street ouvre ses portes. Les environs de Covent Garden sont baignés des délicieux parfums de Penhaligon’s. Les concoctions sont mises en flacon sur place, les huiles de bain créées dans les caves et les produits finis scellés de rubans noués autour d’un bouchon carré, jusqu’à ce que l’arrière-petite-fille de William ne détecte cette erreur. Elle présente à Penhaligon’s un flacon original de Hammam Bouquet surmonté du capuchon rond que nous connaissons aujourd’hui.

Une distillation pure et intacte du parfum des jacinthes des bois. Un nom aussi simple que sa composition : Bluebell est né ! Les élégantes, les dandys et les hommes politiques se retournent sur son passage (tout comme la famille royale, d’ailleurs... mais laissons donc une part de mystère).

Le château de Sissinghurst jouit d’une gloire nouvelle, incarnée par la création d’Elisabethan Rose, un soliflore évocateur de la roseraie du jardin de ce palais.

La boutique de Burlington Arcade ouvre ses portes au public, à quelques pas seulement de la première échoppe de barbier de William sur Jermyn Street.

Les arômes de Penhaligon’s imprégnant les recoins du palais nous valent une troisième distinction royale, décernée par Sa Majesté le Prince de Galles.

William volant
Quercus

La solidité et l’endurance de Penhaligon’s sont symbolisées par une création au parfum inspiré du chêne, l’arbre le plus anglais au monde : Quercus prend ses quartiers dans les boutiques de Penhaligon’s.

Frémissant d’impatience, la magie de la forêt s’invite dans les boutiques de Penhaligon’s sous la forme de l’insaisissable Artemisia. Les déesses du monde entier se mettent en chasse pour trouver leur parfum.

Le charmant berger Endymion réalise sa beauté et décide de séduire le monde avec un parfum tout aussi séduisant, qui rejoint la palette de fragrances de Penhaligon’s.

Suivant sa propre voie à contre-courant des autres parfumeurs, Penhaligon’s s’associe avec Norton & Sons, des tailleurs de Savile Row. C’est ainsi que naît Sartorial, une fragrance classique taillée dans une tout autre étoffe.

Juniper Sling enivre le monde entier ! Les années 1920 peuvent recommencer.

Iris Prima, un parfum floral et boisé créé en partenariat avec le corps de ballet national d’Angleterre, devient la fragrance en vue.

Machine volante Ballon vert Ballon de Penhaligon’s
Levantium Lothar Empressa

Les premières fragrances de Trade Routes, Empressa, Lothair et Levantium, font l’honneur de leur présence à Penhaligon’s.

Ballon Halfeti
Halfeti

La légendaire rose noire d’Halfeti est cueillie pour la première fois et conquiert le cœur de nombreux adeptes, au cœur transpercé d’une épine parfumée.

En hommage à nos modestes débuts au n° 33 de Jermyn Street, une nouvelle Eau de Cologne voit le jour.

Le parfum de Luna descend sur Terre et imprègne l’atmosphère de Penhaligon’s de sa beauté. Ses adeptes sont prêt·e·s à parcourir des distances surhumaines à la lueur de la lune pour la rencontrer. Son bel amant, Endymion, gagne en puissance grâce à une nouvelle version qui rejoint la collection de fragrances de Penhaligon’s : Endymion Concentre. Des accents de bergamote dansent avec des notes de daim, de café et de géranium. Qui a dit que la beauté était vouée à s’estomper ?

Bords gauches Bords droits
Blanche Dutchess rose Lord George The Duke

Les fragrances fondatrices de la noble famille des Portraits, The Tragedy of Lord George, The Revenge of Lady Blanche, The Coveted Duchess Rose et Much Ado About The Duke, prennent leurs quartiers dans les boutiques de Penhaligon’s. Causant, évidemment, un scandale.

Elisabethan Rose et Penhaligon’s sont à nouveau réunis grâce à Aliénor Massenet (et son nez). Une fragrance florale digne d’une reine ! L’observant avec extase, ses fidèles sujets la saluent avec force révérences.

Penhaligon’s tente de percer le mystère des tables d’apothicaire de l’Égypte ancienne, sans succès. Le voyage de retour du Caire, les mains vides, nous laisse le temps de respirer les roses à pleins poumons. Quel délice ! La ville du Caire serait notre prochaine muse : une rose de Damas macérée dans une décoction de bois et d’épices, pour un parfum résonnant de la personnalité de la ville elle-même. Un lieu ensorcelant et envoûtant, qui révèle ses trésors les mieux cachés au fil du temps.

Jumelles homme

Une nouvelle venue et parente de Blenheim Palace, The Favourite, émerge dans un nuage de bois de santal. Ses parfums embaument la loge royale, son influence est absolument sans limites tandis que son mimosa doré met toute la société d’accord. N’essayez pas de percer ses secrets, c’est bien mieux ainsi. Elle accueille les visiteurs avec un sourire désarmant, charmant et innocent, frêle comme une fleur sauvage. Derrière des notes de mandarine et de bergamote, pourtant, les masques tombent.

Explorer les fragrances

William H. Penhaligon naît un 27 janvier et passe les premières années de sa vie à Madron, dans la région de Penzance. Rêveur passionné, charmeur olfactif et barbier aux mains d’or, il élabore un grand projet qui allait lui assurer un considérable succès.

William

William Penhaligon et sa famille déménagent à Londres et s’installent chez un parent, Henry, sur Rochester Row à Westminster.

William volant

La première fragrance créée par William, Hammam Bouquet, s’inspire des bains turcs où il est le barbier résident. Elle est exotique. Elle est sulfureuse. Et elle ne manque pas de faire jaser. Ses clients en réclament toujours plus. William, évidemment, ne peut que les satisfaire.

HammamB

William Penhaligon ouvre sa première échoppe de barbier sur Jermyn Street et taille les mèches de bien des jeunes gens de Mayfair.

Ciseaux un Razon Ciseaux deux Ciseaux deux
Devanture photo Cadre affiche

À l’annonce du décès de William Penhaligon, la reine Alexandra décerne à Penhaligon’s sa première distinction royale.

Walter Penhaligon, le fils et héritier de William Henry, poursuit la mission de ce dernier et se pique lui aussi d’émerveiller les élégant·e·s de la haute société avec de délicieuses potions.

William Jr. crée sa propre interprétation d’une Fougère classique, English Fern, exhalant des notes britanniques bucoliques.

Tel père, tel fils : Walter Penhaligon est chargé de créer l’emblématique Blenheim Bouquet pour le neuvième duc de Marlborough.

Blenhiem

Sir Percy Croft, un négociant de porto, a vent des prouesses parfumées de Walter Penhaligon et lui commande la création de Douro, une fragrance nommée d’après la région du Portugal où est fabriquée cette liqueur.

Quelle émotion ! Penhaligon’s reçoit sa deuxième distinction royale, décernée par Sa Majesté le Duc d’Édimbourg. La haute société commence à nous ouvrir ses portes, n’est-ce pas ?

William volant
RW image une RW image deux

Extract of Limes diffuse ses notes zestées dans toute la nation.

La collection Anthology de Penhaligon’s s’étoffe grâce à la redécouverte de recettes originales de notre fondateur. La collection Floral Waters débouche sur la création de Night Scented Stock. Une brume parfumée d’héliotrope séché : les giroflées révèlent leur parfum à la tombée de la nuit, mis en lumière par Penhaligon’s. Un arôme délicat à respirer à toute heure du jour et de la nuit.

Notre boutique emblématique de Wellington Street ouvre ses portes. Les environs de Covent Garden sont baignés des délicieux parfums de Penhaligon’s. Les concoctions sont mises en flacon sur place, les huiles de bain créées dans les caves et les produits finis scellés de rubans noués autour d’un bouchon carré, jusqu’à ce que l’arrière-petite-fille de William ne détecte cette erreur. Elle présente à Penhaligon’s un flacon original de Hammam Bouquet surmonté du capuchon rond que nous connaissons aujourd’hui.

Bouchon Hammam
Cadre photo Wellington

Notre boutique emblématique de Wellington Street ouvre ses portes. Les environs de Covent Garden sont baignés des délicieux parfums de Penhaligon’s. Les concoctions sont mises en flacon sur place, les huiles de bain créées dans les caves et les produits finis scellés de rubans noués autour d’un bouchon carré, jusqu’à ce que l’arrière-petite-fille de William ne détecte cette erreur. Elle présente à Penhaligon’s un flacon original de Hammam Bouquet surmonté du capuchon rond que nous connaissons aujourd’hui.

Cadre Jubilee

Une distillation pure et intacte du parfum des jacinthes des bois. Un nom aussi simple que sa composition : Bluebell est né ! Les élégantes, les dandys et les hommes politiques se retournent sur son passage (tout comme la famille royale, d’ailleurs... mais laissons donc une part de mystère).

La solidité et l’endurance de Penhaligon’s sont symbolisées par une création au parfum inspiré du chêne, l’arbre le plus anglais au monde : Quercus prend ses quartiers dans les boutiques de Penhaligon’s.

William volant
Quercus

Le château de Sissinghurst jouit d’une gloire nouvelle, incarnée par la création d’Elisabethan Rose, un soliflore évocateur de la roseraie du jardin de ce palais.

Iris Prima, un parfum floral et boisé créé en partenariat avec le corps de ballet national d’Angleterre, devient la fragrance en vue.

La boutique de Burlington Arcade ouvre ses portes au public, à quelques pas seulement de la première échoppe de barbier de William sur Jermyn Street.

La légendaire rose noire d’Halfeti est cueillie pour la première fois et conquiert le cœur de nombreux adeptes, au cœur transpercé d’une épine parfumée.

Ballon Halfeti
Halfeti

Les arômes de Penhaligon’s imprégnant les recoins du palais nous valent une troisième distinction royale, décernée par Sa Majesté le Prince de Galles.

En hommage à nos modestes débuts au n° 33 de Jermyn Street, une nouvelle Eau de Cologne voit le jour.

Frémissant d’impatience, la magie de la forêt s’invite dans les boutiques de Penhaligon’s sous la forme de l’insaisissable Artemisia. Les déesses du monde entier se mettent en chasse pour trouver leur parfum.

Le parfum de Luna descend sur Terre et imprègne l’atmosphère de Penhaligon’s de sa beauté. Ses adeptes sont prêt·e·s à parcourir des distances surhumaines à la lueur de la lune pour la rencontrer. Son bel amant, Endymion, gagne en puissance grâce à une nouvelle version qui rejoint la collection de fragrances de Penhaligon’s : Endymion Concentre. Des accents de bergamote dansent avec des notes de daim, de café et de géranium. Qui a dit que la beauté était vouée à s’estomper ?

Le charmant berger Endymion réalise sa beauté et décide de séduire le monde avec un parfum tout aussi séduisant, qui rejoint la palette de fragrances de Penhaligon’s.

Suivant sa propre voie à contre-courant des autres parfumeurs, Penhaligon’s s’associe avec Norton & Sons, des tailleurs de Savile Row. C’est ainsi que naît Sartorial, une fragrance classique taillée dans une tout autre étoffe.

Les fragrances fondatrices de la noble famille des Portraits, The Tragedy of Lord George, The Revenge of Lady Blanche, The Coveted Duchess Rose et Much Ado About The Duke, prennent leurs quartiers dans les boutiques de Penhaligon’s. Causant, évidemment, un scandale.

Bords gauches Bords droits
Blanche Dutchess rose Lord George The Duke

Juniper Sling enivre le monde entier ! Les années 1920 peuvent recommencer.

Les premières fragrances de Trade Routes, Empressa, Lothair et Levantium, font l’honneur de leur présence à Penhaligon’s.

Machine volante Ballon vert Ballon de Penhaligon’s
Levantium Lothar Empressa

Elisabethan Rose et Penhaligon’s sont à nouveau réunis grâce à Aliénor Massenet (et son nez). Une fragrance florale digne d’une reine ! L’observant avec extase, ses fidèles sujets la saluent avec force révérences.

Penhaligon’s tente de percer le mystère des tables d’apothicaire de l’Égypte ancienne, sans succès. Le voyage de retour du Caire, les mains vides, nous laisse le temps de respirer les roses à pleins poumons. Quel délice ! La ville du Caire serait notre prochaine muse : une rose de Damas macérée dans une décoction de bois et d’épices, pour un parfum résonnant de la personnalité de la ville elle-même. Un lieu ensorcelant et envoûtant, qui révèle ses trésors les mieux cachés au fil du temps.

Jumelles homme

Une nouvelle venue et parente de Blenheim Palace, The Favourite, émerge dans un nuage de bois de santal. Ses parfums embaument la loge royale, son influence est absolument sans limites tandis que son mimosa doré met toute la société d’accord. N’essayez pas de percer ses secrets, c’est bien mieux ainsi. Elle accueille les visiteurs avec un sourire désarmant, charmant et innocent, frêle comme une fleur sauvage. Derrière des notes de mandarine et de bergamote, pourtant, les masques tombent.

Explorer les fragrances